21 septembre 2011

La carte, le territoire et la Niouzeletter.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs.

Comme vous le savez, nous utilisons les produits Google. Le blog d'Arkham est hébergé par Blogger (qui change sans prévenir le mode d'affichage des photos alors qu'on se casse la nénette à insérer du target="_blank" en veux-tu en voilà dans le code html... bon, tu peux toujours cliquer de la molette, hein, ça s'ouvrira dans un nouvel onglet comme ça), nos vidéos sont mises en ligne sur youtube, et on a même un compte Google+. Ah non, on l'a plus. Notre "profil a été suspendu" parce que Google+ veut pas de pseudonymes. Et l'on peut bien sûr nous trouver grâce à Google Maps. Or, il se trouve qu'un photographe mandaté par Google Maps est venu nous voir au printemps dernier pour prendre des clichés du magasin et le résultat est en ligne depuis peu. On peut donc désormais faire le tour de la librairie (en fait, c'est plutôt la librairie qui tourne autour de toi) sans bouger de chez soi. C'est beau, le virtuel. Et c'est hygiénique. Pour tenter l'expérience, il suffit de se rendre sur notre page Google Maps, de chercher les photos et de lancer l'animation qui te permet de "voir l'intérieur".

Tu peux également éteindre ton ordinateur, et venir nous voir pour de vrai. Y a une bonne raison de la faire aujourd'hui, on a reçu les nouveautés u.s. :



Forcément, lorsque on reboote tout un univers, il peut y avoir un ou deux couacs. Comment faire, par exemple, quand deux mastodontes de la bande dessinée achèvent enfin la réalisation d'une histoire attendue depuis une éternité ? Heureusement, Dan Didio n'est pas un pleutre, et New Teen Titans : Games, un HC original et inédit écrit par Marv Wolfman et illustré par George Pérez (qui avaient rebooté les Titans en 1980) paraît cette semaine, concomitamment au 42ème reboot de la série (cette fois, Robin à des plumes dans le postérieur : sans doute pour bien différencier ce reboot des autres). Mais qu'importent les modifications de continuité, un bon livre reste un bon livre et celui-ci, qui voit les deux stars revenir à leurs premières amours (en tout cas celles qui les ont rendus célèbres), sera à l'évidence un pur moment de bonheur.


Depuis la faillite spectaculaire de CrossGen, il est de bon ton de se gausser de cette maison d'édition floridienne, rêve un peu ubuesque d'un milliardaire mégalo. Aussi quand Marvel a annoncé le relaunch (ah non, on nous glisse qu'il s'agit d'un reboot... on n'en sort pas, décidément) de certaines des séries CrossGen, tout le monde a été surpris. Il n'empêche que l'empire de Mark Alessi a quand même accouché de quelques réussites, au premier rang desquelles se situe Ruse et son étrange univers de polar Steampunk. Mark Waid est revenu écrire les exploits de Simon Archard, le détective très victorien auquel il tient visiblement, et le jeune Mirco Pierfederici l'illustre avec talent. Une curiosité qui mérite le détour.


Near Death
, le nouveau titre bien noir de chez Image, est déjà comparé à Criminal. De quoi mettre l'eau à la bouche. Écrit par Jay Farber et illustré par Simone Guglielmini, il bénéficie en outre de superbes couvertures signées Tomm Coker. Quant à l'histoire, il s'agit du chemin de rédemption d'un tueur professionnel qui passe tout près de la mort (d'où le titre). Ce qu'il voit ne lui donne pas du tout envie, et il décide donc avant de se retrouver chez Satan de sauver autant de vies qu'il en a pris au cours de sa carrière... une série mensuelle à fort potentiel !

Ces titres sont là, et ils sont venus accompagnés : le 11ème TPB d'Hellboy, le Nouveau Ultimate X-Men, le TPB de l'excellente saga Fall of the New Mutants, le Hellblazer # 283 avec le début d'une nouvelle histoire centrée sur la gabardine de John Constantine (si si ), le 4ème X-Men Schism, illustré par l'immense Alan Davis, le début de l'adaptation de
Game of Thrones chez Dynamite Entertainment... ah oui, et puis des reboots DCnU, comme par exemple cette semaine Captain Atom #1. Toutes ces merveilles vous attendent de pied ferme.

Nous aussi, on est là. Il ne manque plus que vous !

Philippe & Philippe, ils ont toujours leur numérotation originelle.

1 commentaire:

Emmanuel Peudon a dit…

Tiens ils m'ont pas viré mon Google+ Geeks Assemble pourtant :/